Concevoir ensemble le numérique pour changer la ville

No more posts
Projet-mon-plan-de-surete-Une-1.jpg

31 décembre 2023 GCL38

Grenoble CivicLab#4 : Petit tour des premières pistes !

Deuxième étape du parcours Grenoble CivicLab, l’atelier des idées qui s’est tenu le 9 décembre dernier à la Turbine.coop, a débuté par un forum des idées qui a permis aux participants de choisir parmi plusieurs projets ou idées, et de commencer à élaborer de premières pistes de solutions. Une matinée bien productive qui s’est achevée autour d’une tournée de pizza et de nombreux échanges entre groupes.
Petit tour des chantiers ouverts par les 9 équipes qui se sont embarquées dans l’aventure.

 

DÉFI RISQUES MAJEURS & RÉSILIENCE

Mon plan de mise en sureté

Pour améliorer la connaissance des risques auxquels chaque habitant de l’agglo est exposé et de la bonne conduite à tenir, ce groupe-projet a commencé à imaginer un outil interactif qui emmène l’utilisateur dans des parcours scénarisés autour de chacun des risques potentiels en fonction du domicile, du lieu de travail, des écoles…  Il s’agit d’aider l’utilisateur à prendre les bonne décisions en fonction d’une situation : En cas de telle ou telle alerte, dois-je me rendre au travail, par quel itinéraire, dois-je chercher mon enfant à l’école ?


Vigi-Torrent, un outil de signalement citoyen

Les crues torrentielles sont l’un des principaux risques naturels qui advient sur le territoire de l’agglo dans les communes en altitude. Elles se caractérisent par une montée très rapide des eaux qui laisse peu de temps de réaction aux habitants et acteurs des zones d’impact. Les alertes existantes sont basées sur la pluviométrie mais les modèles de prévisions ne sont pas optimum dans les configurations montagneuses : les prévisions sont donc peu fiables et les alertes souvent non pertinentes. L’équipe a commencé à élaborer un outil complémentaire aux prévisions météo via le signalement par les usagers et riverains des cours d’eau torrentiels qu’ils connaissent bien, d’observations fines liées à la pluie, faites in situ et en temps réel. Bonus, ces observations pourraient être conservées pour alimenter la mémoire des événements sur le territoire !


Repères de crues augmentés

La mémoire des événements majeurs joue un rôle dans le développement d’une culture du risque. Le territoire Grenoblois se rappelle de la crue majeure de 1859 grâce à une cinquantaine de repères de crues installés sur des bâtiments publics. Ces éléments qui passent la plupart du temps inaperçus pourraient bien retrouver de la visibilité en proposant, via par exemple un QR Code, tout un ensemble d’informations ou d’éléments immersifs, accessibles in situ grâce au numérique, ravivant cette mémoire un peu oubliée ou anticipant les effets d’événements majeurs potentiels, comme les crues de l’automne 2023, voire d’autres risques.

 

DÉFI : L’ÉNERGIE EN PARTAGE

• Un Energy tracker pour suivre et comprendre les enjeux énergétiques locaux

L’énergie est un sujet technique, certes ! Mais les données disponibles peuvent véritablement permettre à tout citoyen non expert de mieux comprendre ce qui se joue localement en termes de consommation et de production. S’inspirant de « Covid Tracker », cette équipe souhaite mettre en place une information dynamique et interactive, sous forme de tableaux de bord, de cartes et de datavisualisations pour accompagner la compréhension des enjeux de l’énergie vers un changement des usages personnels.

• Mieux repérer les logements en situation de précarité énergétique

Dans certains cas, la précarité énergétique des ménages est liée aux conditions du logement (cumulées ou non avec des difficultés financières). Le repérage de ces ménages par les acteurs sociaux ou les fournisseurs d’énergie n’est cependant pas facile ni optimal.
Ce projet propose d’améliorer cette identification des logements précaires énergétiquement à partir des données des DPE (diagnostic de performance énergétique) avec d’autres données locales dans le but de mieux accompagner les foyers en difficultés.

 

• Repérer et mutualiser les prises de recharge pour les véhicules

Comment développer l’échange d’usage de points de recharge de véhicules électriques entre voisins en attendant un déploiement des points recharge dans toutes les copropriétés ?
Un peu sur le modèle de location de piscine de particuliers, ce projet explore comment un outil pourrait faciliter ces échanges d’énergie entre particuliers afin de réduire le frein au passage à la mobilité électrique en ville.

 

DÉFI LIBRE

 

Analyser et synthétiser les contributions citoyennes numériques

De plus en plus de consultations citoyennes sont lancées sur internet, générant de très grandes quantités de contributions qui, la plupart du temps sont archivées sans que l’on en tire d’information ou d’analyse, que ce soit pour les organisateurs comme pour les citoyens. Les outils d’analyse de texte et de traitement de données peuvent cependant explorer et traiter ce type de corpus. A partir d’un premier POC (prototype fonctionnel), ce projet veut chercher à développer les formats d’analyses et de comptes-rendus qui seraient pertinents pour alimenter le débat, et ne pas laisser dormir ces contributions !

Steply

Steply est une application d’aide aux changements de comportement individuel dans le but de réduire son impact environnemental. Elle cherche à développer son approche déculpabilisante et collective pour accompagner chacun dans ses choix en évitant les sentiments de « sacrifice » et de « frustration ».

Une monnaie locale dématérialisée

Le Cairn est une monnaie locale qui a cours sur la métropole grenobloise. Présente sous forme de coupons papier, cette monnaie locale est destinée à valoriser les transactions locales, à favoriser les échanges sociaux ou encore à favoriser l’accès à des services ou des équipements à certains bénéficiaires.
Ce projet cherche à concevoir une version dématérialisée du Caire pour en faciliter les usages.

 

La session prochaine aura lieu mardi 16 janvier de 18h à 21h à la Turbine.coop et il sera question de parcours utilisateur !

Chaque groupe se retrouvera pour poursuivre ses travaux.  Il est encore temps de rejoindre la démarche en vous joignant à un groupe et en découvrant les outils et méthodes du CivicLab que vous soyez habitants intéressés par l’un des projets ou les sujets, développeurs, data analystes ou designers…

 

Rendez-vous à l’atelier scénario du 16 janvier

_

Pleniaire du 9 dec
Projet Energie Tracker
Projet mon plan de sureté
Projet Vigi-torrent-2
Projet Steply
Projet Repères de crue
Projet voisin électrique
Projet Contrib analyse

Lancement-Risque-1200x720.jpg

1 décembre 2023 GCL38

Grenoble CivicLab#4 : un lancement prometteur

C’est à la Maison de la création et de l’innovation qu’a été lancée la 4e édition du Grenoble Civiclab sous l’égide de Florent Cholat pour la Métropole grenobloise et de Pierre Mériaux pour la ville de Grenoble, en présence d’un public composite d’habitués des hackathons, d’étudiants, d’associatifs et de curieux de tout âge.
Cette première session offrait à découvrir le format de ce programme d’innovation citoyenne et collaborative, et à s’immerger dans les sujets proposés pour en comprendre la portée et les enjeux. Les deux défis thématiques (risques majeurs et l’énergie en partage) aux côtés du défi libre (tout sujet proposé par les participants) ont regroupé en atelier des volontaires prêts à jouer le jeu de l’immersion et de l’élaboration de premières idées.

Sensibilisation des citoyens aux risques majeurs :  les données donnent des idées !

On le rappelle donc, le territoire grenoblois est particulièrement vulnérable face aux risques majeurs avec 60% de la population et des emplois du territoire exposé à au moins un risque majeur. Si beaucoup de choses sont faites pour prévenir les risques, il est indispensable de préparer les populations à faire face aux risques pour diminuer l’impact potentiel et favoriser le retour à la normale après une catastrophe majeure.

Parmi les enjeux soulevés par la question des risques majeurs a notamment émergé le besoin pour chacun d’un accès plus simple, plus complet à notre exposition aux divers risques (à la maison, au travail, en sortie loisir…). Mais les échanges ont aussi souligné la nécessité de lier cette information à une meilleure connaissance des actions à entreprendre, aux bons réflexes à avoir pour prévenir autour de soi les personnes vulnérables, se mettre à l’abri, soi, ses proches ou ses collègues, éviter les mises en danger (comme aller chercher sa voiture au sous-sol lors d’une montée d’eau rapide…).
Accéder facilement à l’information serait un premier gain, mais comprendre véritablement les phénomènes, serait un vrai plus pour ancrer les risques dans une culture locale, surtout pour des nouveaux arrivants sur la métropole. Et pour mettre en œuvre des solutions d’information, les données métropolitaines à disposition sont nombreuses : ensemble des aléas hydrauliques et gravitaires, zonage règlementaire des risques qui détermine la constructibilité, les lieux sensibles et stratégiques en cas de crises (écoles, Ehpad, bibliothèques, mairies, pompiers, etc). De quoi se faire plaisir !

 

Favoriser le partage de l’énergie :  des besoins et des idées à foison !

A l’aune d’un horizon de neutralité carbone, comment s’assurer d’un partage équitable et solidaire de l’énergie mais aussi favoriser le dialogue entre les citoyens et les territoires ? La plongée dans les enjeux à venir de production, de consommation, d’organisation a amené les participants à réfléchir autour d’approches plus collectives et collaboratives que les habituels appels à la sobriété individuelle.
Identifier les entités en grands besoins énergétiques pour  les moments de « creux », faciliter l’identification des logements en situation de précarité énergétique sur la base du diagnostic de performance énergétique (DPE), permettre des alertes en cas de surconsommation, associer les citoyens au choix de l’attribution de l’énergie en fonction des « besoins vitaux » du territoire, révéler les potentiels de production énergétique renouvelable du territoire… Bref, les idées abondent dans ce domaine où il y a tant à faire.

 

Un coup de main à des porteurs de projets citoyens, associatifs, entrepreneuriaux…

Du côté du défi libre, plusieurs porteurs de projets sont venus exposer leur projet et embarquer les volontaires séduits par le défi. Il a notamment été question de : motiver le passage à l’action pour réduire son impact environnemental, de faciliter le recueil et la synthèse des contributions citoyennes locales pour permettre des décisions plus éclairées, de valoriser les commerces de proximité ; de numériser les monnaies locales ou encore d’outiller la médiation numérique.

La suite de la démarche, c’est samedi 9 décembre de 10h à 13h à la Turbine

Lors de cette soirée comme des prochains ateliers du Grenoble Civiclab, les porteurs de projets sont embarqués pour avancer dans une logique d’innovation ouverte : c’est l’occasion de rejoindre les réflexions, faire part de votre point de vue, de vos expériences, et de vos savoir faire…

Habitants, citoyens, développeurs, data analyste, ou designer…  Il est encore temps de rejoindre la démarche, de venir avec vos idées pour répondre aux défis ou de poursuivre l’élaboration d’un projet au sein d’un groupe
Rendez-vous lors de l’atelier des idées le 9 décembre !

S’inscrire à l’atelier des idées du 9 décembre

B-Marion-GAM
Chella Denizot GEG
F-Cholat
P-Meriaux
Defi risque-2
Defi Risque 1
Risques1
energie4
Defi energie2
Defi Energie-3
Defi libre -1
Defi libre -2

GCL3-Pleiniere-3.jpg

26 novembre 2021 GCL38

 

Grenoble CivicLab#3 : lancement réussi !  Prochaine étape le 4 déc. !

La 3è saison de Grenoble CivicLab a démarré avec près de 150 personnes réunies pour l’occasion à la Belle Électrique !

La plongée dans les défis s’est déroulée en compagnie d’intervenants spécialistes des problématiques abordées : économie circulaire et seconde vie des objets, pratiques culturelles des jeunes, éclairage public et biodiversité…
Puis les participants ont eu à imaginer de premières pistes de réponses aux problèmes posées. En laissant s’exprimer leur imagination, citoyens, développeurs, entrepreneurs, porteurs de projets ou simples curieux ont posé des premières pierres à l’édifice des projets de cette édition…

La Turbine remercie tout particulièrement les étudiants M1 du Master design des transitions – Grenoble IAE pour leur formidable coup de main ainsi que La Belle Électrique pour son engagement dans l’événement qui ont pleinement contribué à la réussite de ce lancement.

 

34 fiches de premières idées ont été posées à l’issue de la soirée avec
des premières pistes prometteuses. En voici quelques exemples…

Total Récup : prolonger la vie des objets
– Que faire des objet en fin de vie : vers quelle structure se diriger ou comment les transformer ?
– Connecter les réserves « dormantes » de pièces détachées et composants du territoire pour faciliter leur circulation ?
– Accéder à l’historique de l’objet recyclé pour donne confiance
– …

Défi 1 jeune, 1000 possibles : accompagner les jeunes dans leur autonomisation et leur parcours de vie
– Aider à résoudre ses problèmes en proposant des check-list de solutions
– Une plateforme dédiée à l’autonomie pour partager ses expériences, valoriser ses réussites, relativiser ses échecs…
– Un Minecraft/Animal Crossing à l’échelle de la métropole pour explorer le territoire, ses institutions et le monde professionnel
– ..

Lux, led, lumen : répondre au besoin d’éclairage public au plus près des usages tout en respectant la biodiversité
– Associer les citoyens à l’implantation et au suivi de l’éclairage de son quartier
– Produire ensemble des données de terrain afin de suivre et comprendre l’impact de l’éclairage sur la biodiversité
– Adapter l’éclairage public en fonction de la météo, du passage, de la biodiversité…
-…

Côté défi libre,
– Faciliter l’organisation d’événement culturels solidaires par la mise en relation des artistes avec les organisateurs
– Faciliter la remontée des besoins ou problèmes quotidiens du territoire auprès des collectivités
– Aider les étudiants étrangers à préparer leur rentrée scolaire avant leur arrivée en France
– Informer/outiller la lutte contre les inégalités hommes / femmes en milieu professionnel

 

Prochaine étape du GCL3 : le barcamp des idées, samedi 4 déc. 10h-13h
pour un 2e temps d’idéation et pour enrichir les premières idées !

S’inscrire au barcamp du 4 décembre

La soirée en images : cliquez sur l’image :